Le Processus d’Octroi des Licences Radios
Tout Comprendre

En 2019, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) de la Fédération Wallonie-Bruxelles a ouvert un grand appel d’offres pour réattribuer les fréquences radio aussi bien au niveau régional qu’au niveau national, et ce, pour les 9 prochaines années. Pour la première fois en Belgique, l’appel d’offres permet l’attribution de fréquences aussi bien en analogique (FM) qu’en numérique (DAB+). Les décisions du CSA sont attendues pour le 15 juillet 2019.

Différentes radios RCF ont déposé d’épais dossiers au CSA le 15 mars 2019 afin de se voir attribuer une fréquence:

  • Chacune des 3 radios locales existantes (BXL, Liège et Namur) pour obtenir les fréquences en FM et en DAB +. Ces 3 radios couvrent théoriquement un peu plus d’un million de personnes.
  • Un projet de radio Nationale 1RCF basé à Wavre pour qu’il y ait une radio RCF en DAB + accessible pour les 5 millions de francophones de Belgique. Cela permettrait de toucher 99 % des belges francophones. Le nouveau programme “1RCF” enrichira le paysage radiophonique par des contenus culturellement positifs : 30% d’interviews; 15% de magazines, 10% de méditations et seulement 30% de musique, par rapport à 60% pour le paysage global. 

Plus d’infos sur le processus d’appel d’offres du CSA: http://dabplus2019.be/

Qu’est-ce que le DAB + ?

Le DAB +, c’est la FM numérique par onde herztienne qui est complémentaire de la diffusion par internet. Comme l’écoute par internet, le DAB+ donne un certains nombres d’avantage par rapport à la FM  : absence de bruit de fond, possibilité de diffuser plus de stations, robustesse face aux perturbations lors d’utilisation en réception mobile (voiture, train) y compris à grande vitesse etc.

L’un des gros avantages du DAB + par rapport à la FM est  le coût de diffusion (antennes, énergie) : il est 5 à 10 fois moins chère en DAB+ qu’en FM.

Comment capter le DAB + ?

Les nouveaux autoradios et postes de radios combinent souvent FM/DAB+ voire WiFi.

Radio par internet ou DAB + ?

90% des écoutes s’effectuent actuellement en FM, par ondes hertziennes. De plus en plus de personnes écoutent la radio par internet, comme c’est le cas pour les podcasts de RCF. Chaque écoute crée un flux internet, ce qui obstrue la bande passante en cas d’écoutes massives. De récents tests par l’European Broadcast Union (EBU) ont démontré que même la 5G ne suffirait pas pour absorber la fin de la FM. (Source, page 19). Par contre, le DAB+ permet une diffusion massive de la radio linéaire. Les diffusions radio par internet et en DAB+ sont donc tout-à-fait complémentaires.

Pourquoi les radios RCF veulent obtenir des fréquences de diffusion en DAB + ?

Si les radios RCF veulent dès maintenant obtenir des fréquences de diffusion en DAB+, c’est que le nombre de places est limité à 5 pour de nouveaux réseaux couvrant la Belgique francophone, tout en sachant que progressivement la diffusion FM va disparaître au profit de la diffusion radio en DAB + et par internet. En effet, la Flandre a déjà annoncé arrêter la diffusion FM d’ici 2022. Idem en Suisse. En France, le CSA a octroyé en mai 2019 des licences DAB+ à RCF dans toutes les régions où elle est déjà active.

Dans 5 à 6 ans, le DAB+ couvrira plus de 60% de la population belge, comme dans d’autres pays. Cela notamment via la récente obligation européenne d’intégrer le DAB+ dans les nouvelles voitures.
Le DAB+, complémentaire de la diffusion par internet, est donc une question vitale pour l’avenir de la présence d’RCF, radio libre, sur les ondes radiophoniques hertziennes.